Frida Khalo

Née à Coyoacán (Mexique) le 06/07/1907 ; Morte à Coyoacán (Mexique) le 13/07/1954

Artiste peintre, Frida Khalo est l’une des plus grandes figures de l’art mexicain du XXe siècle. Auteur de plusieurs centaines de tableaux, dont de nombreux autoportraits, elle est célèbre pour ses toiles réalistes, qui sont le reflet de ses passions et sa souffrance, mais aussi du Mexique.

Née en 1907, elle entre en école préparatoire en 1922 et souhaite étudier la médecine. Le 17 septembre 1925, le bus dans lequel est installée Magdalena Carmen Frida Kahlo, 18 ans, est violemment percuté par un tramway. La jeune étudiante en médecine est empalée par une barre de métal. Fractures multiples de la colonne vertébrale et du pied, écrasement du pelvis. Elle doit rester de longs mois alitée et porter des corsets. Pendant les vingt-neuf années qui lui restent à vivre, la douleur ne la quittera plus. Une souffrance, mêlée à un vorace appétit de vivre, qui donnera naissance à une œuvre picturale singulière, où la vie et la mort, étroitement enlacées dans une explosion de couleurs, continuent de fasciner. Frida Kahlo, qui se préparait à une carrière scientifique, trompe son ennui pendant sa longue convalescence en peignant. Elle peindra jusqu’à sa mort. C’est ainsi qu’elle commence à réaliser ses célèbres autoportraits, notamment “l’Autoportrait à la robe de velours“, en 1926. En 1928, ayant recouvré presque toute sa mobilité, Frida Khalo s’inscrit au Parti communiste. Cette même année, elle rencontre le peintre très connu Diego Rivera et lui montre quelques-uns de ses tableaux. C’est le début d’une histoire d’amour tumultueuse. En 1929, ils se marient et s’installent l’année suivante à San Francisco, où elle rencontre de nombreux artistes. Mais elle subit deux fausses couches en 1930 et 1932 et  peint alors “Henry Ford Hospital ou le lit volant” durant sa convalescence puis souhaite rentrer au Mexique.

En 1938, Frida Khalo rencontre André Breton à Mexico. Grâce à lui, cette même année, elle peut exposer ses œuvres dans la galerie de Julien Levy, à New York. Elle vend de nombreux tableaux. En 1953, une première exposition de son œuvre est organisée à Mexico. Mais durant l’été, on doit lui amputer la jambe droite. Elle meurt en 1954 à 47 ans et laisse des œuvres importantes telles que “Quelques petites piqûres“(1935), ou encore “La Colonne brisée” (1944).

Pensées

Adulée en son temps par les surréalistes, véritable icône dans son pays, féministe, communiste et artiste inclassable, Frida Kahlo, ravagée par la souffrance physique, inscrit en lettres capitales rouge sang sur son dernier tableau, une nature morte : « Viva la vida » (« Vive la vie »)

Croiser le fer avec la mort

« Je me moque de la mort, pour qu’elle ne me prenne pas le meilleur de moi-même », aimait-elle avouer. Lits ensanglantés, cœurs transpercés, corps dénudés et gisants, la mort habite ses toiles comme une invitée fascinante qu’elle défie avec insolence. Frida Kahlo aimait se vanter du nombre d’opérations qu’elle avait subies, comme pour damer le pion à sa grande rivale. Sa fierté ? Oublier ses souffrances et son infirmité en célébrant la vie avec excès : boire, faire l’amour, peindre, cuisiner, voyager. En souffrant mille morts sans jamais en laisser rien paraître. « Ma peinture porte en elle le message de la douleur », disait-elle.

Un mois avant l’amputation de sa jambe, Frida Kahlo écrit dans son journal intime : « Moi, j’ai des ailes en trop, qu’on les coupe et volons ! » Une ultime provocation pour juguler son angoisse et défier une nouvelle fois la mort, sa vieille compagne.

Le journal intime de Frida Kahlo renferme une étrange méditation sur la douleur

“Silencieusement la peine,
bruyamment la douleur
Une accumulation de venin …
Voila ce que l’amour m’a peu à peu laissé.
Monde bizarre qui était déjà le mien
habité de silences criminels
d’yeux étrangers aux aguets
trompant les mots
Obscurité durant le journée
les nuits je ne les vivais pas.
Tu es en train de te tuer !!
Tu es en train de te tuer !!
avec le couteau malsain
de celles qui épient !
Est-ce ma faute  …?
 
 
 

 

Sources et illustrations :

Biographie de Frida Kahlo de Hayden Herrera
Fermer le menu