Biographie

Juan Francisco Ortiz est né à Paris. Mais ses racines andalouses le familiarisent très tôt avec le flamenco qu’il commence à étudier dès l’acquisition de sa première guitare en 1961. Un disque d’Andrès Segovia lui fait découvrir la guitare classique pour laquelle il se passionne. Il sera élève de Ramon Cueto à l’Académie de Guitare de Paris, puis d’Ida Presti et d’Alexandre Lagoya ainsi que d’Andrès Segovia à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1972, il obtient le Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Musical en 1973, et sera nommé professeur au Conservatoire National de Musique de Pau où il crée la classe de Guitare.

Muté en 1984 au Conservatoire National de Région de Perpignan, il est nommé Conseiller Pédagogique par le Ministère des Affaires Culturelles et a la charge de former de futurs professeurs pour les Conservatoires Nationaux.

Lauréat de la fondation « Prestige Perpignan », il partage sa carrière de soliste avec la composition, créant des œuvres fort appréciées du public.

Nommé Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques en janvier 1985, il poursuit ses activités pour le développement de la guitare en terres catalanes, ainsi qu’une carrière de soliste international invité par de nombreux festivals dans de nombreux pays.

En mai 2001, il est récompensé par la Médaille d’Argent de l’Académie des Arts, Sciences et Lettres et en septembre il est décoré de la Croix d’Argent du Mérite et Dévouement Français. En 2003 il obtient la récompense « 21st Century Award of Achievement » de Cambridge (Angleterre).

A propos de François de Fossa : Il l’a découvert en 1992, à Cracovie, à l’occasion d’une rencontre avec le musicologue et éditeur américain Matanya Ophee et n’a eu de cesse ensuite de faire connaître la musique du compositeur perpignanais : concerts et enregistrement d’un premier CD en 1996. En 2005, il participe à un colloque international avec concerts à Palau del Vidre. En 2015, il donne un concert à l’occasion du 240e anniversaire de la naissance du compositeur et sort un second CD en 2017.

à noter que F. Ortiz s’attache à sortir de l’oubli d’autres compositeurs, cf. 5 autres CD de musique inédite : Maestro Antonio J.Manjón – Amigos… – La guitarra Española de Juan PargaMaestro Antonio Jimenez MANJÒN La Guitarra de Garcia LorcaTangos de la Guardia Vieja y Prostibularios y otros.

Depuis 2015 (date de publication du premier ouvrage le concernant, rédigé par la talentueuse écrivaine qu’est Nicole Yrle « F. de Fossa – L’Exil d’un virtuose ), il a présenté en sa compagnie, à 18 reprises, en divers lieux des Pyrénées Orientales, des conférences musicales autour de F. de Fossa.

Depuis 2015 également, J.F. Ortiz donne aussi des récitals (le 1er à Mauthausen même) en mémoire de son père, un républicain espagnol qui passa des années dans le terrible camp nazi de Mauthausen, survécut et transmit son vécu à son fils ainsi que le drapeau de la Républica Española, confectionné en 1942 et caché par lui-même et ses compagnons au péril de leur vie, dans le camp. Il joue sa propre musique et celle d’autres compositeurs.

Liens :

https://www.youtube.com/watch?v=I8hT1uL6pvYEvocation des escaliers montés par les prisonniers à Mauthausen

https://www.youtube.com/watch?v=8zAM2xmH-wQLes chutes d’Iguazú en Argentine

http://suzannephilippe.com/nicole-yrle/François de Fossa, l’exil d’un virtuose

&nbsp

Fermer le menu