Ou est donc passée la chanson préférée des français ?

Un sondage de la SOFRES pour le compte de la SACEM indique que 41 % des français déclarent
spontanément que la chanson française est leur « style de musique préférée », la musique classique
recueillant 19 %, le rock et la pop 14 %, et l’ensemble jazz-musiques régionales-rap-reggae-
musique latine, 3 à 4 %. Quand on leur donne à choisir entre une demi douzaine de types musicaux
variés, ils déclarent préférer à 72 % la chanson française et francophone contre 15 % la chanson
anglo-américaine.

Il faut croire que depuis de nombreuses années tous les professionnels de la musique sont passés à
coté de cette réalité.
Ces quelques chiffres témoignent de la permanence du goût des français pour une forme de musique
qu’ils n’ont cessé de cultiver des siècles durant, avec laquelle ils ont travaillé, aimé, prié, dansé, bu ,
rit, pleuré, et le seul cas de Johnny Hallyday est révélateur à ce sujet. Cette chanson là associant de
vrais textes à de vraies musiques a quasiment disparue, au profit de musiques venant d’ailleurs
agrémentées de quelques paroles souvent inaudibles et sans queue ni tête. On a sans doute jugé
qu’une partie du public était incapable de s’intéresser à des nouveautés, ce qui constitue une forme
de mépris à leur égard.

Aujourd’hui les playlists des radios sont presque exclusivement composées de titres en anglais, et
sur des styles musicaux à l’écart de la chanson française, de sorte que 41 % des français amateurs
de « vraie chanson » sont condamnés à écouter nostalgie 24 heures sur 24.

Qui aura l’audace et aussi l’intelligence commerciale de réhabiliter la chanson française afin que les
auteurs compositeurs interprètes soient enfin entendus, pour offrir au grand public la chanson qu’il
attend ? Sans doute pas les majors des maisons de disques qui privilégient les tubes plutôt que la
carrière des artistes, qui appliquent des politiques de formatage musical au niveau international, et
se contentent de ventes à minima pour couvrir leurs frais. Ils auraient déjà disparus s’ils ne
bénéficiaient pas du monopole du marché avec un avantage de taille selon lequel aucun produit ne
génére une marge aussi importante que la musique.

Il n’en reste pas moins qu’une grande part de la population se trouve ainsi abandonnée et faute de
substance se raccroche encore à des vedettes décédées pour la plupart, ce qui nous vaut des
émissions de variété complètement ringardes sur la télévision publique, précisément faute de
nouveauté dans ce qui est la chanson préférée des français.

André WOELZER


 

Chansons françaises et internationales

André Woelzer : une nouvelle idée de la chanson française

Mes coups de cœur :
Hommage à Jacques Higelin : ce saltimbanque idéaliste
Hommage à Léonard Cohen : l’homme qui aimait les femmes
Arthur H : “la Boxeuse amoureuse” (lien)
 

Musiques bretonne, musiques celtique :
Gilles Servat : ardent défenseur de la culture bretonne
Louis Capart : Marie-Jeanne-Gabrielle, chanson dédiée à l’île de Sein
 
Musiques folk, rock, musiques du monde :
Neil Young : poète du rock

Guitare classique :
Juan Francisco Ortiz : racines andalouses
 
Musique classique
Léonard Bernstein : le magnifique
• Giovani Battista Pergolese : Stabat Mater (1736)
 
Compositeurs (musiques de films)
Zbigniew Preisner : l’un des compositeurs polonais les plus remarquables de sa génération.
Fermer le menu