Nagato Iwasaki est un sculpteur japonais qui réalise des personnages fantomatiques en bois flotté. Nagato Iwasaki fait partie de cette toute petite frange d’artistes dont on sait, au bout du compte, bien peu de chose. Fuyant la médiatisation, l’artiste ne se présente pas sur sa galerie internet personnelle, ne laisse filtrer que peu d’informations à son sujet ; préférant laisser parler ses œuvres pour lui. Alors il installe, il dessine, il photographie mais surtout, il sculpte. Son matériau de prédilection : le bois.

Originaire du Japon, Nagato Iwasaki fait partie de ces artistes mystérieux dont on ne connaît que peu de choses mais dont les créations parlent d’elles-mêmes. Sa matière favorite à lui, c’est le bois flotté, ces branches d’arbres mortes que l’on peut trouver aux abords des rivières ou des océans qui ont, depuis quelques années, inspirés de nombreux créateurs.

Nagato Iwasaki débute sa carrière d’artiste en 1983 et commence à organiser des expositions jusqu’à se faire peu à peu connaître dans tout le Japon. En 2005, il expose à plusieurs reprises en Allemagne avant que ses œuvres ne soient connues dans le reste de l’Europe. Le travail de Nagato Iwasaki plait, de part son originalité, mais également par sa diversité. En effet, l’artiste n’est pas seulement sculpteur, il est aussi dessinateur, peintre et photographe. Son œuvre foisonnante lui a valu de remporter deux prix en 1994, le Yamanashi Prefectural Museum Awards Grand Prize, ainsi que le Special July Prize Kirin Plaza Osaka.

Et si la plupart de ces designers adorent utiliser le bois mort pour en fait des lampes, des tabourets ou encore des tables qui allient le graphique au naturel, Nagato Iwasaki, préfère s’intéresser aux vivants. En effet, ce créateur nippon utilise les branches qu’il glane çà et là afin de concevoir des sculptures à taille et à forme humaine. Dotés de bras, de jambes mais pas toujours de têtes , ses créations fascinent tant elles peuvent être troublantes. Exposées en pleine forêt, elles ressemblent à des âmes errantes que l’on n’aimerait certainement pas croiser lors d’une promenade de santé… Il ne s’agit que de branches assemblées pour réaliser un corps que l’on connaît bien, et pourtant, il s’en dégage une impression de malaise persistante. Peut-être parce qu’on a l’impression de voir des hommes et des femmes dépouillés de leur enveloppe corporelle, et à qui il ne resterait plus que des os et des organes…

Ces sculptures humaines ont été exposées à différents endroits : forêts, places abandonnées, tunnels désaffectés…

Une sensibilité, une poésie et des questionnements sur l’existence humaine et la nature. C’est ce que propose Nagato Iwasaki à travers des œuvres qui éveillent notre imagination …

C’est l’humain, de son génie à sa folie qui fascine le plus. Mais attention, je parle ici de douce folie…







Par une belle soirée d’été, vous vous promenez dans la forêt et, tout à coup, vous vous retrouvez face à face avec l’une de ses sculptures…

Le bois flotté

Le bois flotté utilisé n’a pas que pour seul intérêt son aspect patiné et sa couleur claire. Il s’agit d’un bois qui a connu les aléas de l’eau, mais également du vent. Et c’est certainement l’existence de ce bois si particulier qui contribue à donner vie aux œuvres de Nagato Iwasaki. Les morceaux de bois flotté sont disposés tels des muscles et des articulations, si bien que ces corps semblent vivant.

 

Pour plus d’informations et pour en savoir plus sur son travail, consultez :  Nagato Iwasaki

Sources et illustrations :

 

 

Fermer le menu