Visages de la peinture en pays de Savoie

Prosper Dunant, né le à Lathuile (Duché de Savoie) et mort le à Annecy (France), est un architecte et aquarelliste français, fondateur de ce qu’on peut appeler l’école d’Annecy en peinture de paysage.

Il a été le premier à dessiner et à peindre tous les sites pittoresques du lac, précédé en cela par les pionniers de la première école de Genève qui ont fait autour du lac quelques incursions. C’est un excellent aquarelliste, il a aussi réalisé de nombreuses huiles sur toiles ou sur papier. Il travaille aussi bien en atelier que sur le motif.

Élève dans un premier temps de Pierre-Emmanuel Moreau, il est admis aux Beaux-arts de 1812 à 1816. Prosper Dunant sera soutenu par deux peintres d’une grande renommée dans la peinture des paysages français, Jean-Joseph-Xavier Bidauld et Eleonor Mérimée. Proper Dunant affectionne les paysages tout autour d’Annecy et aime les partager quelques fois avec d’autres artistes comme Adam-Wolfgan Töpffer. Il affectionne également partir en périple au cœur des vallées de Savoie.

Mais Prosper Dunant ne s’arrête pas là. Il s’évertue à dessiner et peindre les lieux les plus marquants qu’il a découvert et aimé. Il réalise ainsi plusieurs séries d’aquarelles en prenant pour modèles des dessins antérieurs d’Annecy et ses alentours, ainsi que les châteaux de Savoie et de Grenoble. Les centaines de dessins et tableaux retrouvés dans son atelier suite à son décès témoignent de son amour pour les paysages et la région savoyarde qui a bercé son art toute sa vie.

Son œuvre se compose de nombreux dessins et tableaux dont il tira des gravures qui eurent un grand succès en son temps. L’amateur averti remarquera le naturel et l’élégance des dessins, qualités qui manquent malheureusement souvent aux gravures. Les tableaux, dans lesquels au fil des ans les coloris prennent progressivement le dessus au dessin, représentent les paysages de Savoie en trois styles distincts, inspirés du classicisme, du romantisme, et du néo-impressionnisme. Ce dernier rappelle particulièrement les œuvres de Turner dont il n’est pas établi que Dunant connaissait les œuvres…

 

 

 

 

Prosper Dunant a eu plusieurs élèves à qui il donnait des leçons et conseils pour le simple plaisir de transmettre son savoir. Ses enfants ont été les premiers a bénéficier de son expérience. Paul Cabaud, Jean-Baptiste Berthet futur professeur de dessin à Annecy, Charlotte Séchaud, mariée à Jean-François Rochette, nièce du propriétaire du château de Duingt. Il la forme à l’art délicat de représenter la nature, art pour lequel il déclare à ses amis qu’elle a les meilleures dispositions.

 
 
 
 
 
 

Bibliographie

  • A. Bexon, Prosper Dunant, Éditions Itinera Alpina, Annecy, 1998.
  • A. Bexon, Le lac d’Annecy par les peintres du XVe au XXe siècle, Éditions Itinera Alpina, Annecy, 2003.
  • Thieme, Becker, Algemeines Künstler Lexicon, Leipzig 2001, Band 30.
  • ( Dictionnary of artists (Bénézit version anglaise), éditions Gründ, 2006
Sources et illustrations :

 

Fermer le menu